72

 La Trauchada II m'a permenat d'a Blaia (33) d'aiciá Solhac (46) en segre Dordonha per lo GR 6. Ne'n chau d'enquera una estapa de mai per arribar a La Cava, puei davalar vers Fijac cap vers lo levant e Sant Peire dins Las Valadas.

   Coma la Glaudina mai l'Olivier, farem una presentacion contada e musicala dau libre.

Ieu, perpause lo chant "Los Gabarriers de la Dordonha", "l'Aiga de la Dordonha" de Peiraguda (plan mercès de l'"Oc-es" per la chantar :),

DORDONHA Glény

 "Glény" tirat dau libre, emai daus bocins de violon de l'Artença, trauchada per la Dordonha.

 

 

Cantat per Peiraguda (1978)

 

"Coneissi lo camin


Que vai a la Dordonha


Dins lo prat del vesin.


Quò's un camin de sòmi.

 

Los pès dins l'aiga


E lo cap dins lo vent,


Quò sentiá bon dins l'aire,


Li tornavi sovent.

 

E totjorn


L'aiga de la Dordonha


Miralha los castèls


E sus la Dordonha

Davalan los batèls.

 

Coneissiá lo camin


Qu'anava a la ribièra


Es vengut lo camin


Que vai a la gravièra

Crusa que cruse,


Cal far montar la pèira


Ganha que ganhe,


Tant pièg per la ribièira

 

E totjorn...

 

Coneissiá lo camin


Qu'anava a l'aiga fièra.


Es vengut lo camin


Que vai al cementèri.

 

Los peissons s'en van,


Los pescaires tanben.


Los toristas vendràn :


Lo plan d'aiga es preste.

 

E totjorn...

 

Benlèu un pauc pus naut,


Benlèu pas lonh d'aicí, 

Oc segur ! montaran una centrala atomica.

 

Paura Dordonha
 

Aquí sera la fin


Mòrta la font de vita


E negre l'avenir...

 

E totjorn.."

 

 

http://www.peiraguda.com/index.html

 

 

Dordonha

 

76775413_p

La mia associacion "Coneissença" edita lo libre de Claudine Hébrard :

Dordonha "L'épopée de la Rivière sauvage et mythique"

entresenhas :

 http://coneissenca.over-blog.com/

 

2672340912_1

Dins la dralha de la Trauchada, chante aquela chançon d'Eusebe Bombal de la fin dau secle XIX sus la davalada dangierosa de Dordonha, d'Espontor en Corresa, a Liborna e Bordeu.

 

 

Los Gabarriers de la Dordonha

 
Ieu, chante una chançon d'Eusebe Bombal de la fin dau secle XIX sus la davalada dangierosa de la Dordonha, d'Espontor en Corresa a Liborna e Bordeu."  

Los Gabarriers de la Dordonha

 

Lo brave temps pel Gabarrier

Plueja e argent qu'es tot parier

Ne'n tomba coma qu'un la bòtja

Del país naut a nòstre pòrt

Chargem jusc'a rasís de bòrd

Pas de fenhants l'estiu deslòtja

Filhas aurán per Carnaval

Cotelhon nuèu nuèu davantal

Coratge enfants a la besonha

Pren ton balanç

Sauta mairam

Deus Gabarriers de la Dordonha

Pren ton balanç

Sauta mairam

Sauta mairam

Deus Gabarriers de la Dordonha

 

Son charjats naus e coijadors

Arribatz bròcs e cambejons

Aus Recolets la clòcha tilha

Qu'es Dieu que sauva daus dangiers

A la messa anem mairamgiers

E puei nos fajam pus de bila

Embraça-me Janeta Adieu

Partem al large viste e leu

Coratge enfants a la besonha

Ardit tiratz avetz bons braç

Los Gabarriers de la Dordonha

Ardit tiratz avetz bon bras

Avetz bon bras

Los Gabarriers de la Dordonha

 

Ma Janeta  a l'uelh grand e doç

Los pials color de las meissons

Sa bocha coma una roseta

Amb de las perlòtas dedins

Coma tres dets a los pès prims

Dança aital qu'una perengueta

M'a dich un jorn t'ame e dempuei

Ieu suei pus riche que lo rei

Ai dal coratge a la besonha

Ardit totjorn las mias amors

Quò es ma Janeta e la Dordonha

Ardit totjorn las mias amors

Las mias amors

Quò es ma Janeta e la Dordonha

 

 

 Lo Malpàs brugís com'un fòl


Sinhem nos La vèsta pel sòl

Ferme al gubern Dedins la pala

Lo bon patron fai pas captorn


Sarra aicí cacha alai

Entorn
deus ròcs per las lamas davala.


A la chabilha dal gubern

Passariá rasís de l'Infèrn

A bona espatla e bona ponha.
 


Brugís Malpas Tu n'auràs pas


Los Gabarriers de la Dordonha  

Brugís Malpas
Tu n'auràs pas

Tu n'auràs pas


Los Gabarriers de la Dordonha  

 

Eusébe Bombal "La haute Dordogne et ses Gabarriers"

Editions Les Monédières

 

1fb4bcf7

Aquí chantada per E. Bombal en 1913 :

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k128062p/f1.item

 

Médiathèque de Mauriac(15) : Hommage à la Dordogne en chants et poésies...

 

DSC_0625

 

 

    Vendredi 14 Décembre, Claudine Hébrard et Olivier Payrat ont cloturé l'exposition “ La Dordogne; hommes et biosphère“ à la médiathèque de Mauriac(Cantal), par un spectacle inspiré de leur livre, DORDONHA. Ils ont célébré à leur manière cette rivière dans un voyage initiatique, transportant le public depuis  sa naissance sur le flanc du Sancy, jusqu'à Argentat, dans un élan de lyrisme.

Après une introduction musicale originale à la vielle à roue, hommage rendu par Olivier Payrat au jazzman Dave Brubeck récemment disparu, Claudine Hébrard a entonné ses poèmes extraits de son livre DORDONHA: c'est sous ce nom que depuis le moyen âge, la rivière s'incarne, telle un personnage de légende. Accompagnée par le musicien jouant ses propres compositions, des chants traditionnels en Occitan et du troubadour Bernat de Ventadorn, Claudine Hébrard a apporté sa vision personnelle de la rivière tout en remontant le temps et à la source des hommes qui avant elle l'ont imaginé, chantée, fêtée, vénérée, crainte aussi en vivant sur ses rives et dans sont lit...

...La rivière du haut pays court et coule toujours près de Mauriac sous la route des Ajustants, dans le dédale des goulets granitiques, à Lanau elle commence à prendre ses aises, à Saint Projet, un espace sans fin s'ouvre, puis à Nauzenac, Lo Roc Beu l'Aiga, Aynes, La Ferrière, Spontour... Ces noms résonnent encore avec amertume ou délices dans le cœur de celles et ceux qui connurent le temps d'avant les barrages et les villages engloutis. Pour Ginette Aubert peintre et auteur qui a contribué à DORDONHA, et pour d'autres personnes présentes parmi l'assistance, cette nostalgie bien réelle ajoute à son mystère.

(Nathalie Delarbre , La Montagne jeudi 20 Décembre 2012)

http://coneissenca.over-blog.com/

 

Gabare2

 Ivon